Modifier la taille des caractères

Si vous avez des difficultés delire le texte du site web, vous pouvez modifier la taille des caractères selon vos besoins. Les raccourcis clavier sont les suivantes:


[Ctrl] - [+] Agrandir le texte
[Ctrl] - [-] Dimininuer le texte
[Ctrl] - [0] Réinitialiser la taille du texte



Fermer
MenüService
Suche
  • Home
  • Schriftgröße

L'Eau douce

L’UNESCO est l’institution ayant la plus grande expertise en matière d’eau dans le système des Nations Unies. Ainsi, l’UNESCO a un rôle dirigeant au sein de l’ONU-eau, le forum de coordination de l’ONU dans le domaine de l’eau douce.

Pendant plusieurs années, un programme de recherche et de gestion des « Ressources en eau et des écosystèmes connexes » a fait partie des programmes prioritaires de l’UNESCO.

Le Programme Hydrologique International (PHI)

Depuis 1975, le Programme hydrologique international (PHI) est le plus important programme de l’UNESCO en matière d’eau douce. Le PHI a pour but d'optimiser les bases scientifiques et technologiques sur lesquelles peuvent se fonder des méthodes de gestion rationnelle des ressources en eau respectueuses de l'environnement.

En tant que mécanisme principal de l'UNESCO s'occupant du problème prioritaire des ressources en eau et des écosystèmes sur lesquels elles reposent, le PHI s'efforce de réduire au minimum les risques qui pèsent sur les systèmes hydriques, en tenant pleinement compte des exigences et interactions sociales, et en mettant au point des méthodes bien adaptées à une gestion rationnelle de l'eau. Le PHI profite du travail conjoint de plus de 160 comités nationaux.

Niedrigwasser
© Fotobox (Flickr CC)

La contribution allemande

L’Allemagne a fondé un comité national interdisciplinaire qui travaille avec le Programme hydrologique international (PHI) de l’UNESCO et avec le Programme en hydrologie et ressources en eau (PHRE) de l’Organisation météorologique mondiale (OMM). Le Comité national du PHI/PHRE existe depuis la fondation du PHI en 1975. Il comprend des représentants des administrations fédérales et nationales, des associations de recherche, des instituts de recherche et des universités. La Commission allemande pour l’UNESCO est l’un des membres fondateurs.
La Commission allemande coopère avec le Comité national du PHI/PHRE dans des nombreux projets.

Le Comité national du PHI/PHRE est l’acteur national principal et un forum pour les sciences hydrologiques en Allemagne. Il coordonne les programmes des Nations Unies en matière d’eau douce avec les projets de recherche nationaux et les services des opérations hydrologiques.

Le Comité national du PHI/PHRE constitue un forum pour l’échange d’informations et la création de synergies à l’interface des niveaux nationaux et internationaux. Ses activités se concentrent sur :

  • les événements extrêmes : la prévision et l’alerte des crues, le reflux et la sécheresse ;
  • la coopération transfrontalière au sein de la Commission internationale de l’hydrologie du bassin du Rhin (CHR) ;
  • la coopération transfrontalière des 19 pays du Danube dans le cadre du PHI de l’UNESCO pour les projets de recherche et les conférences ;
  • les études concernant la variabilité spatiale et temporelle des régimes hydrologiques dans le cadre du programme FRIEND North Europe (Régimes d'écoulement déterminés à partir de séries de données internationales expérimentales et de réseaux) et sur la gestion intégrale des bassins collecteurs dans le cadre du programme HELP (Hydrologie au service de l’environnement, de la vie et de la politique).

Le Comité national du PHI/PHRE est secondé dans son travail par un secrétariat permanent à l’Institut fédéral d’hydrologie de Coblence. Il organise des rencontres et des ateliers, les rapports publiés par le secrétariat traitent de sujets divers.

Institut Fédéral d’Hydrologie (BfG), Secrétariat de l’IHP/HWRP
PF 200253
56002 Koblenz, Allemagne
Tél: +49 261 1306 5313
ihp.bafg.de/servlet/is/4243/

Rapports mondiaux et les centres de l'UNESCO

L’UNESCO publie tous les trois ans le Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau (dont la troisième édition est paru en 2009, le quatrième est envisagé pour 2012).

Plus d’une douzaine de centres de recherche travaillent sur des sujets comme le « Droit à l’eau » ou les « Débordements » sous l’égide de l’UNESCO. L’Institut UNESCO-IHE pour l’éducation relative à l’eau est le plus éminent de ceux-ci. En Allemagne, l'Institut Fédéral d’Hydrologie à Coblence est en train de développer un centre de catégorie 2, qui va être consacré au thème "Ressources en eau et les changements de l'environnement planétaire".

Suche

Newsletter

Abonnieren Sie unsere verschiedenen Newsletter. mehr...