Modifier la taille des caractères

Si vous avez des difficultés delire le texte du site web, vous pouvez modifier la taille des caractères selon vos besoins. Les raccourcis clavier sont les suivantes:


[Ctrl] - [+] Agrandir le texte
[Ctrl] - [-] Dimininuer le texte
[Ctrl] - [0] Réinitialiser la taille du texte



Fermer
MenüService
Suche
  • Home
  • Schriftgröße

Les Océans

La civilisation humaine a un grand impact sur l’état des océans. L’homme les pollue et les surpêche et, par ricochet, provoque des changements climatiques. En raison de leur caractère global, les océans sont réglementés par plusieurs contrats internationaux et supervisés par une série d’organisations internationales.

La Commission océanographique intergouvernementale (COI)

La Commission océanographique intergouvernementale de l'UNESCO (COI) joue un rôle important au sein du système de l’ONU et assure la présidence d’ONU-Océans, l’organe de coordination de l’ONU. L’Allemagne est un membre fondateur de la COI qui fête ses 50 ans en 2010.

La COI connaît une certaine notoriété depuis la catastrophe du tsunami dans l'océan Indien en 2004. Depuis 1968, elle exploite avec succès le système régional d'alerte précoce aux tsunamis existant au monde dans le Pacifique. En mars 2005, la COI a reçu une commande concernant un système d'alerte précoce dans l'océan Indien. Elle prépare également des systèmes d'alerte aux Caraïbes, dans l'Atlantique Nord-est et la Mer méditerranée.

© No______ (Flickr CC)

Les activités allemandes au sein de la COI

L'Allemagne joue un rôle précurseur dans la construction des systèmes d'alerte aux tsunamis. En Indonésie, la mise en place d'un système national a été réalisée grâce à la technologie allemande et un financement de plus de 40 millions d'euros du Ministère fédéral de l'éducation et de la recherche. Le centre de recherche en géologie GeoForschungsZentrum Potsdam était coresponsable de la mise en application du projet. Ce système d'alerte précoce fait partie d'un système mondial de prévention des catastrophes placé sous l'égide de l'UNESCO.

Des chercheurs allemands travaillent avec des scientifiques d'autres pays dans plusieurs douzaines de comités de la COI et ce, non seulement dans le domaine de la prévention des catastrophes mais aussi dans la recherche sur les floraisons d'algues ou sur des questions relatives au droit maritime.

L'Allemagne contribue à la COI en mettant à disposition des chercheurs l'infrastructure nationale et permanente necessaire à la recherche et l'observation, par des bourses et par des programmes de formation. Pour donner un exemple, cela inclue de mettre à disposition de la COI les bateaux de recherche allemands “Polarstern”, “Sonne” et “Meteor”.

La section allemande de la COI dont est membre la Commission allemande pour L'UNESCO agit en tant que comité de coordination.

Bundesamt für Seeschifffahrt und Hydrographie, Deutsche IOC-Sektion
Bernhard-Nocht-Straße 78
20359 Hamburg, Allemagne
Tél. +49 40 3190 0   
http://www.bsh.de/

Site de la COI de l’UNESCO

Site du système germano-indonésien d’alerte précoce aux tsunamis

Suche

Newsletter

Abonnieren Sie unsere verschiedenen Newsletter. mehr...